Environnement Des actions concrètes et ciblées au quotidien pour protéger l’environnement de notre territoire.

  • Accueil
  • Vivre à Sud Roussillon
  • Environnement

Le littoral

La Gemapi
Début 2018, la compétence « Gestion des milieux aquatiques et prévention contre les inondations » (Gemapi) a été transférée à la Communauté de communes. Outre l’aménagement et l’entretien de divers cours d’eau (Réart, Agouille de la Mar…), cette compétence couvre également la lutte contre la submersion marine. Sud Roussillon est en charge de la surveillance et de la gestion du trait de côte de Saint-Cyprien. Cette bande de sable littorale est actuellement rongée par la mer.

La lutte contre la submersion passe par le réensablement des plages, notamment via l’entretien des dunes et des ganivelles et le dragage de la passe du port. L’intercommunalité gère également l’entretien et la remise en état des épis et des digues sur les plages cypriannaise, en concertation avec les services communaux, le Port, le Parc Naturel Marin et les Services de l’Etat.

Les espaces verts

Aménagement des espaces verts

Les équipes du service Voirie Espaces verts sont en charge de l’aménagement des espaces verts communautaires. Cette partie du service a été créée en régie en 2008. Des espaces verts sont aménagés puis entretenus par Sud Roussillon ou dans certains cas, mis en gestion auprès des communes. 

Aujourd’hui, au regard des enjeux climatiques et les politiques, l’accent est mis sur une démarche environnementale. Outre la lutte contre les chenilles, la lutte contre les frelons asiatiques et les mesures zéro phyto, Sud Roussillon fait le choix d’implanter uniquement des espèces locales, adaptées au climat méditerranéen, donc peu gourmandes en eau. L’arrosage est ainsi optimisé. 

Les équipes s’occupent aussi de missions d’abattage, de faucardage, de débroussaillage, de désherbage ou même d’élagage, pour évacuer le bois mort. Une campagne d’élagage générale de taille et d’entretien des volumes a lieu tous les cinq ans. Par ailleurs, un partenariat avec l’Office national des forêts permet de dresser un diagnostic de l’état sanitaire de tous les arbres. Inspection approfondie à laquelle s’ajoute des inspections annuelles.

Le zéro phyto et la lutte contre les chenilles processionnaires

La Communauté de communes a supprimé les produits phytosanitaires de ses dispositifs d’entretien des espaces verts, hormis les produits certifiés biologiques, utilisés pour lutter contre les parasites et les maladies des végétaux. 

Pour exemple, l’élimination des chenilles processionnaires passe aujourd’hui par des pièges sur les arbres, des diffuseurs de phéromones visant à perturber la période de reproduction des papillons et enfin la mise en place de nichoirs à mésanges, très friandes de chenilles. 

Le brûlage thermique

Le service Voirie et Espaces verts a recours à un brûleur thermique pour certains travaux de désherbage. Cet outil vient en renfort des méthodes mécaniques et manuelles. Il consiste à passer sur les végétaux gênants, pour augmenter leur température et provoquer leur dessèchement.

Des passages réguliers découragent la repousse des mauvaises herbes et assainissent les sols sur le long terme.

Plus propre, le désherbage thermique permet donc une optimisation des coûts et du temps passé.

La lutte contre le frelon asiatique

La Communauté de communes participe à la lutte contre le frelon asiatique, prédateur des abeilles. En cas d’appel pour un nid de frelon asiatique, les agents du service Espaces verts et ceux du Groupement de défense sanitaire apicole 66 (GDSA66) se déplacent pour vérifier qu’il s’agit bien de l’insecte colonisateur.

Les équipes sont formées à la reconnaissance de ces nids. Sud Roussillon fait alors part de son constat à des professionnels de SOS guêpes, qui interviennent très rapidement. Ces interventions peuvent être menées chez les particuliers ou dans le domaine public. Attention, même équipé d’une bombe insecticide puissante, on ne peut rien contre les frelons asiatiques, qui deviennent dangereux pour l’homme si on les agresse.

En marge des interventions, Sud Roussillon agit pour prévenir leur apparition. Des pièges sont installés sur tout le territoire, le plus souvent proches des cours d’eau.

Prairies fleuries

Depuis un peu plus de cinq ans, la Communauté de communes est engagée dans une démarche pour le développement de prairies fleuries. Ces zones sont situées en bordure de routes départementales, et Sud Roussillon y sème des espèces de fleurs mellifères.

Cette démarche permet de soutenir la faune et les insectes pollinisateurs et de favoriser la biodiversité. Par ailleurs, l’aménagement de ces espaces est d’ordre esthétique et paysager.

Pour les prairies fleuries, Sud Roussillon a signé une convention avec le Département des Pyrénées-Orientales. Elles se situent entre Saint-Cyprien et Alénya, au niveau de l’écopôle, à Alénya sur la traverse de Saleilles, entre Montescot et Villeneuve-de-la-Raho et à proximité du lycée agricole de Théza.

Les énergies renouvelables

Véhicules électriques
Depuis plusieurs années, la Communauté de communes Sud Roussillon a équipé son parc automobile de véhicules fonctionnant à l’électricité, afin de faire des économies.
En 2019, le parc sera renouvelé et agrandi. En plus de quatre voitures électriques et deux hybrides, Sud Roussillon sera équipé de véhicules roulant au bio-éthanol et d’une cuve permettant de stocker ce biocarburant.

Photovoltaïque
Un projet d’autoconsommation d’électricité photovoltaïque va voir le jour dans les prochains mois avec Sud Roussillon. La Communauté de communes va placer des panneaux photovoltaïques sur la toiture de la piscine Espace Aquasud. Cette centrale permettra à la piscine de fonctionner entièrement en énergie renouvelable. Aquasud étant fermé en été, la production d’électricité photovoltaïque sera remployée dans d’autres secteurs.

Pin It